Connexion

icon alerte

 

Carte d’identité

Les Hydrocarbures Aromatiques Polycycliques (HAP) sont composés de carbone et d’hydrogène et comprennent au minimum deux anneaux benzéniques condensés. Cette famille regroupe des centaines de substances différentes qui ont deux grandes origines : soit elles sont produites par réactions radicalaires lors de la combustion incomplète de matières organiques (origine pyrolytique), soit sont naturellement présentes dans le pétrole brut et certains charbons (origine pétrogénique).

Les HAP présentent la particularité d’être présents dans l’atmosphère sous forme gazeuse ou particulaire selon les substances.

 

Origines de la pollution

Il existe des sources naturelles de HAP (volcans, feux de forêt) mais les émissions sont majoritairement anthropiques : combustion incomplète (chauffage, trafic, incinération, centrales électriques), raffinage du pétrole, production de coke, fonderies, production d’enrobés, …

En Wallonie, les HAP proviennent principalement du secteur résidentiel et ensuite de la production d’énergie.

   

Effets sur la santé

Du fait de leur forte liposolubilité, les HAP se retrouvent dans les organes riches en graisse. Ils peuvent être progressivement libérés  dans le sang. Leur caractère lipophile leur permet également de franchir aisément les membranes cellulaires.

Le potentiel toxique varie grandement selon les substances. Certaines ont des effets sur les systèmes immunitaire et reproducteur. D’autres sont génotoxiques et même cancérigènes (peau, poumons). Il existe peu d’études sur la toxicité spécifique d’un HAP pris isolément. La plupart des études portent sur la toxicité d’un mélange de HAP. Souvent, le benzo(a)pyrène est utilisé comme traceur du risque cancérogène.

 

Effets sur l’environnement

La durée de vie des HAP dans l’atmosphère varie selon les substances. Certains résistent aux processus naturels de dégradation et persistent dans l’environnement durant des années. Ils contaminent les sols, les eaux de surface ou souterraines et se retrouvent dans la chaîne alimentaire avec une amplification des effets pour les animaux en haut de la chaîne alimentaire.

 

Situation wallonne

La législation européenne réglemente les teneurs en benzo(a)pyrène. Sur cette base, on n’a plus observé de dépassement en Région wallonne depuis 2006.

 

Méthode de mesure

Les HAP sont échantillonnés sur une mousse, pour les plus légers, couplée à un filtre pour les plus lourds, sur une période de 14 jours. De retour au laboratoire, les HAP sont extraits, concentrés puis analysés par chromatographie en phase gazeuse avec détection par spectrométrie de masse (GC-MS). Le programme d’analyse actuel reprend 17 HAP dont 7 sont imposés par la législation européenne.

En savoir plus : http://www.awac.be/index.php/thematiques/inventaires-d-emission/par-polluants/emissions-de-pop

 

La protection de vos données est notre priorité. En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez l’utilisation de cookies qui nous permettent de vous fournir des données de qualité, nous assurer du bon fonctionnement du site et en mesurer l’audience.
J'ai compris