Connexion

icon alerte

La qualité de l’air et les allergies au pollen

(Visitez le site www.airallergy.be de Sciensano pour plus d’informations sur les différents types de pollens allergisants)

L’impact de la qualité de l’air sur notre santé dépend de nombreux éléments, chimiques et biologiques, transportés dans l’air. On sait que la quantité de grains de pollen présente dans l’air est étroitement corrélée avec l’apparition des symptômes d’allergie chez les personnes sensibilisées. Ces allergies peuvent s’exprimer chroniquement en fonction des saisons polliniques. Celles-ci sont plus au moins régulières mais peuvent varier d’une année à l’autre en intensité et en timing.

Les mesures des taux de pollen dans l’air sont assurées par le Réseau Belge de Surveillance Aérobiologique du centre fédéral de recherche Sciensano (www.sciensano.be). Il est possible de suivre quotidiennement l’évolution de ces taux sur le site du réseau AirAllergy (www.airallergy.be).

 

L’indice prévisionnel de risque

L’allergie au pollen des graminées, communément appelée « rhume des foins », est la plus prévalente en Belgique. La saison pollinique de cette grande famille de plantes herbacées s’étend sur une longue période, en moyenne du 15 mai au 15 juillet en Belgique. De manière générale, il est très difficile de faire des prévisions sur les taux de pollen à venir. Ils dépendent fortement des conditions météorologiques pendant le développement des fleurs et lors de la dispersion du pollen dans l’air, mais aussi de facteurs biologiques propres à chaque espèce végétale.
En saison, il est néanmoins possible d’estimer sur un jour d’avance le risque de développer des symptômes d’allergie au pollen de graminées, sur une échelle à 4 paliers. Cet indice de risque proposé quotidiennement est basé sur la concentration pollinique mesurée la veille dans l’air par le réseau belge de surveillance aérobiologique et sur les prévisions de l’institut royal météorologique (www.meteo.be).
Les différents indices de risque sont les suivants :

  • Nul : Aucun grain de pollen de graminées n’est prévu dans l’air. La poursuite de cet indice sur plusieurs jours consécutifs annonce généralement la fin de la saison des graminées.
  • Faible : Les concentrations de pollens de graminées prévues dans l’air sont faibles mais suffiraient à déclencher des symptômes allergiques chez des personnes fortement sensibilisées. Les conseils de précaution sont déjà d’usage.
  • Élevé : Des concentrations élevées de pollens de graminées dans l’air sont prévues. De nombreuses personnes allergiques à ce pollen sont susceptibles de ressentir des symptômes. Les conseils de précaution sont d’usage.
  • Très élevé : Des concentrations très élevées de pollens de graminées dans l’air sont prévues. La plupart des personnes allergiques à ce pollen sont susceptibles de ressentir des symptômes. Il est fortement recommandé d’éviter les activités en extérieur.

 Le calendrier pollinique et fongique est disponible ici.

 

Principaux pollens allergisants en Belgique

Allergène 

  Date moyenne de début 

 Date moyenne de fin 

Noisetier

27 janvier

18 mars

Aulne

13 février

21 mars

Frêne

31 mars

23 avril

Bouleau

7 avril

29 avril

Chêne

26 avril

16 mai

Graminées

25 mai

28 juillet

Armoise

25 juillet

25 août

 

 

 

La protection de vos données est notre priorité. En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez l’utilisation de cookies qui nous permettent de vous fournir des données de qualité, nous assurer du bon fonctionnement du site et en mesurer l’audience.
J'ai compris