Connexion

icon alerte

Sujet: ZBE, ISSeP, Mobilité

Afin d’améliorer la qualité de l’air, le Parlement wallon a adopté en janvier 2019 un décret relatif à la lutte contre la pollution atmosphérique liée à la circulation des véhicules. Une des mesures de ce décret est la possibilité donnée aux communes d’instaurer des zones basses émissions (ZBE) sur leur territoire dès 2020.

A l’intérieur d’une ZBE, l’accès aux véhicules les plus polluants sera progressivement interdit en fonction du type de motorisation (moteur diesel, moteur à essence,…) et de la norme européenne d’émissions (règlement de l'Union européenne qui fixe les limites maximales de rejets polluants pour les véhicules roulants neufs). Le calendrier des interdictions progressives est consultable sur le site https://www.walloniebassesemissions.be/fr/.

Deux communes, Eupen et Namur, ont été sélectionnées comme villes pilotes de l’étude 2ZBE, une étude de modélisation de l’impact de l’implantation de ZBE sur les concentrations en polluants (dioxyde d’azote (NO2), particules fines (PM10 et PM2.5) et carbone noir (BC).

La cellule Qualité de l’Air de l’ISSeP a été chargée de mener cette étude qui s’est déroulée de mars à décembre 2019. 

A partir de données trafic (comptages réalisés par l’ISSeP en complément aux données communales et régionales existantes) et de facteurs d’émissions spécifiques à chaque catégorie de véhicules mais aussi au mode de conduite, des émissions polluantes ont été affectées à chaque tronçon routier des communes de Namur et d’Eupen. Ces émissions ont servi à alimenter le modèle de dispersion atmosphérique ATMO-Street.

ATMO-Street permet de simuler la dispersion des polluants (NO2, PM10, PM2.5 et BC) à partir de leurs principales sources d’émissions (les industries et le réseau routier). Les concentrations en polluants sont ensuite calculées en différents points du territoire étudié et ensuite interpolées pour l’ensemble de la zone. Le modèle tient compte de la configuration géographique des lieux (hauteur du bâti) et des conditions atmosphériques (vent, température,…), pouvant engendrer une mauvaise dispersion et donc localement une accumulation des polluants (effet canyon).

La cartographie à haute résolution (10 mètres) de la qualité de l’air actuellement à Namur et à Eupen (concentrations en NO2, PM10, PM2.5 et BC) ainsi que les projections de l’impact d’une ZBE sur les niveaux de pollution (intégrant les réductions des émissions attendues des interdictions progressives), réalisées avec le modèle ATMO-Street, seront prochainement servies sur le présent site internet via la tuile du menu cartographique "Modélisations".

La fiche projet est disponible sur le site de l'ISSeP https://www.issep.be/wp-content/uploads/Projet-ZBE.pdf

Le rapport final de l’étude « 2ZBE » portant sur la pertinence de la mise en place de zones de basses émissions communales incluant l’ensemble des résultats et des conclusions de cette recherche, est disponible dans la partie "Publications".

La protection de vos données est notre priorité. En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez l’utilisation de cookies qui nous permettent de vous fournir des données de qualité, nous assurer du bon fonctionnement du site et en mesurer l’audience.
J'ai compris